Les histoires

En Face Des Géants Suisses

Des pentes interminables, des sommets atteignant les 3000 m et de la neige à profusion. Scénario prometteur? Découvrez le tout en free ride à Crans-Monta.

En parlant de Crans-Montana, on pense tout d’abord à la piste Mont-Lachaux et aux vignobles au pied des géants alpins. Mais le free ride en vallée du Rhône? On n’en a pas encore entendu parler beaucoup. Mais qui ne risque rien n’a rien – c’est pourquoi cette fois, au lieu de prendre la direction de Chamonix à Martigny, on accélère de nouveau: destination Crans-Montana. Il y a récemment neigé beaucoup et la météo annonce du ciel bleu et du soleil printanier pour les journées à venir. On s’attend donc à quelques runs en poudreuse fraîche et aux tree runs sans fin, bien sûr.

Le lendemain prochain, on est parmi les premiers à monter en cabine. Notre destination est le glacier de la Plaine Morte, le point le plus haut de la région, et depuis la cabine, on voit déjà les lines de nos prédecesseurs dans la neige. Il y aura tout à essayer, depuis les runs légers hors piste jusqu’aux couloirs raides. Une fois arrivés en haut, on commence par admirer la vue… au sud, on discerne le Weisshorn et le Mont Cervin. Un peu plus à droite se dresse le Mont-Blanc, coiffé de nuages blancs. Quelle vue superbe! Mais ça y est, on se lance dans les pentes blanches.

Après deux runs légers, on est prêt à attaquer la première descente longue. On décide de dépasser toutes les limites en choisissant la ligne la plus longue, depuis la station de montagne de la Plaine Morte jusqu’en vallée. Les pentes supérieures ne sont pas trop éloignés du terrain skiable et donc facilement accessibles, même pour les novices du free ride. Puisqu’on est les premiers en montagne aujourd’hui, les pentes s’étendent devant nous complètement vierges. Une heures ou deux plus tard, de nombreux free riders auront laissé leurs traces dans la neige et la magie aura disparue… Pour cette raison et en cause de l’ensoleillement renforcé à Crans-Montana, levez-vous de bonne heure pour vivre la joie du free ride à l’état pur. Après une petite remontée en-dessous de la gare des Violettes, on retrouve un labyrinthe rocheux au couloirs peu larges d’où l’on redescend, swing après swing, vers la vallée. Ici, il faut bien maitriser les skis, une seule faute suffit pour perdre le contrôle. Ensuite, plusieurs tree runs nous attendent. Entretemps, on n’est plus les seuls à tracer des lines dans la neige en grandes courbes, tels des danseurs sur un lac givré, comme s’il n’y aurait rien de plus facile dans ce terrain quasi-vertical que de redescendre à toute allure vers la vallée.

Quelques 500 mètres d’altitude plus loin, à la station d’arrivée en vallée, on reprend notre souffle. Un sentiment incroyable nous envahit. Mais ce n’était pas encore tout aujourd’hui : on aura fait le tour des ravines en poudreuse trois fois avant que le soleil ne transforme la neige profonde en gros-sel. Fini pour aujourd’hui, il est temps de casser la croute en refuge avec une bonne raclette. La météo annonce de nouveau de la neige pour le lendemain. Et on est prêt pour de plus amples runs en poudreuse à Crans-Montana.

FICHE DESCRIPTIVE

Départ: Plaine-MorteFin: Les Barzettes

Distance: env. 8-9 km, selon la variante

Durée: 45-60 min.

Equipement: skis free ride, détecteur de victimes d'avalanche, pelle, sonde, casque

Mètres d'altitude: 1 500

Pour qui: skieurs, free riders du niveau avancé

Difficulté: moyenne

Pourquoi le tour est-il unique: vue imprenable sur les montagnes suisses et beaucoup de ravines au milieu

Particularités du terrain: rocheux en partie, sens d'orientation requis

Où sont les challenges: trouver la bonne ligne au milieu des rochers

Facteur fun (sur une échelle 1-10): 7

Facteur aventure (sur une échelle 1-10): 6
 

Text: Heiko Mandl // friendship.is
Photos: Heiko Mandl // friendship.is

27 avril 2018